LEXIQUE

Lexique de la serrurerie

Anti-dégondage : Petits ergots métalliques fixés dans la feuillure de la porte du côté des paumelles. Renforcent la prise de la porte dans son huisserie et sont efficaces contre les pieds de biches.

Anti-Panique : Une serrure antipanique est installée sur des portes d’évacuation d’urgence, la porte s’ouvre en poussant sur une barre qui rétracte le 1/2 tour de la serrure.Ces serrures se posent sur des portes poussantes.

Auberon : Anneau de fer fixé au moraillon du couvercle d’une malle ou d’un coffre. L’auberon pénètre dans une fente et reçoit le pène qui l’immobilise.

Ballotière : C’est une Boucle pleine d’une crémone à double commande, commandée par la serrure.

Barillet : C’est une serrure qui permet de verrouiller une boite aux lettres ou une armoire de rangement.

Barre de seuil : La Barre de seuil est généralement en tôle électro-zinguée de 2 ou 2,5 mm d’épaisseur.La barre de seuil de sécurité est fixée par lintérieur du local et presente un carré métallique face à la porte coté exterieur.La Barre de seuil empêche le levage de la porte à l’aide d’un pied de biche.

Batteuse  : Serrure avec un pêne pivotant ou un demi tour. Une batteuse peut être actionnée par plusieurs types de clés.Une batteuse est souvent employée pour assurer la fermeture des boites aux lettres.

Bec de cane : Bec de cane également appelé demi-tour,généralement au dessus du pêne dormant, le bec de cane permet de claquer une porte sans actionner la clef dans la serrure.Le demi-tour se rétracte en général en en tournant un bouton ou en actionnant une poignée.

Bénarde : Serrure dont la clé n’est pas forée et qui s’ouvre aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.

Béquille : Poignée qui permet d’actionner le pène d’une serrure verticale (bec de cane).

Blindage de porte : Le blindage simple d’une porte se fait à l’aide d’une feuille de tôle électro-zinguée de 1,5mm d’épaisseur vissée sur la porte côté intérieur.

Bouton : Le bouton de coulisse permet de pousser le pène d’un seul côté (XVIème siècle). Le bouton double sert à actionner le pène demi-tour, à la fois de l’intérieur et de l’extérieur.

Bride de recouvrement : La bride de recouvrement également appelée renfort de gache , est une pièce métallique fixée par dessus une gâche de serrure ou de verrou pour renforcer sa tenue sur l’huisserie de la porte. Il existe des renforts de gaches pour huisserie métallique ou pour huisserie en bois et également plusieurs longueurs.

Cadre (serrure à) : Serrure apparente avec un coffre en fer, ceint d’un cadre en cuivre ciselé et décoré.

Le carre chainette : Le carre chainette également appelé boitier chainette est fixé à l’intérieur de la porte en général au milieu et à hauteur de la serrure. Le boitier chainette est muni d’une chaine ou d’un crochet solidaire de la tirette de la serrure. A l’exterieur de la porte, il est actionné par une poignée qui en manoeuvrant, permettra l’ouverture de la porte lorsqu’elle est juste claquée.

Clef de passe : Une clef de passe est une clef qui ouvre plusieurs serrures qui ont-elles-mêmes des clefs différentes.

Clef de passe partiel : Une clef de passe partiel est une clef qui ouvre un certain nombre de serrures définies dans un organigramme. Cela permet de gérer les accès.

Coffre (de serrure) : C’est la protection de mécanisme d’une serrure apparente, en fonte de fer, dorée ou ciselée, ou en cuivre fondu (XVIIIème siècle). On le nomme parfois, palastre ou boîte de serrure.

Contre-plaque : La contre plaque est une pièce métallique permettant la fixation d’un verrou de l’extérieur ; Les vis traversent la porte de l’intérieur vers la contre plaque à l’extérieur en assurant ainsi la solidité de la fixation.

Cornières anti-pinces : Les cornières anti pinces se fixent à l’extérieur de la porte pour contrer toute tentative d’effraction à l’aide d’un pied-de-biche, il existe plusieurs type de cornières anti pinces.

Crémone : Tringle qui coulisse et qui s’engage dans les gâches hautes et basses d’une fenêtre ou d’un portail.

Cylindre : C’est la partie amovible de la serrure qui reçoit la clef.
Cette partie est composée elle-même d’une partie fixe : le stator, et d’une partie mobile : le rotor, où l’on insère la clef. Le cylindre le plus utilisé est le cylindre européen qui peut se monter sur la majorité des serrures et verrous à cylindre.

Cylindres ronds : Type de cylindres généralement conçus pour les serrures en applique.

Cylindres Européens : Les cylindres européens sont utilisé sur les serrures à larder / à mortaiser .

Décor : c’est une méthode qui consiste à induire les pièces de nickel, d’argent ou d’or. Le fer peut être décoré d’un vernis au four, d’un vernis noir ou d’un oxyde. Le cuivre et le bronze sont couverts d’un décor patiné par frottis, d’un vernis d’or ou d’un bronze brun vert. La dorure peut être travaillée au bain, par un dépôt galvanique, ou au mercure par le frottis d’un amalgame d’or et de mercure, épandu au moyen d’un outil de cuivre que l’on nomme « gratte brosse » .

Double vantaux : Une porte possédant deux battants est communément appelée une porte double vantaux

Embrayage anti-panique : C’est un dispositif qui permet la dé-condamnation du cylindre par la clé, même si une clé est restée engagée dans le rotor opposé.

Entrebailleur : Un entrebailleur est fixé de l’intérieur, il peut être rigide ou être sous forme de chaine permettant d’entrouvrir la porte .

Entrée : c’est la platine qui est découpée ou ciselée , elle encadre le trou de la serrure. On nomme parfois l’entrée par écusson de la serrure de la porte.

Espagnolette : Fermeture à tringles pour des portes.(d’origine espagnole)

Etoquiau ou tétière : Patte qui sert à fixer le coffre de la serrure.

Fouillot : Le fouillot est la partie de forme carrée qui actionne le demi tour grace à la poignée ou au bouton placé à l’interieur.

Gâche : Partie femelle où s’engage le pène de la serrure.

Goupilles : Petites pièces cylindriques situées à l’intérieur du cylindre et qui sont déplacées par la clef pour permettre l’ouverture ou la fermeture de ce dernier.Leur qualité, leur nombre et leur position sont un facteur important de la sécurité du cylindre.

Judas optique : Le judas optique permet de voir de l’autre côté de la porte, les champs de vision varient entre 170 et 200 degrés.

Loquet : Barre mobile sur un pivôt servant à fermer la porte.

Marouflage : Vélin colorié, drap écarlate ou cramoisi que l’on plaçait sur les platines.

Moraillon : Pièce plate et mobile qui possède une charnière fixée sur le couvercle du coffre ou de la malle et dont l’auberon est traversé par le pène au moment de la fermeture.

Norme A2P : La certification A2P permet d’identifier les serrures ayant passé avec succes les tests de resistances imposés par le CNPP.Pour reconnaître une serrure A2P,il suffit de vérifier si le sigle A2P est gravé sur le pene de celle ci et également sur les clefs correspondantes.
comprend de très bonnes propriétés physiques et mécaniques qui le rendent idéal pour les opérations de moulage.Il reste très stable au fur et mesure du temps.